top of page

Compostage domestique : un guide pratique pour réduire les déchets et favoriser l’éco-responsabilité


Compostage domestique guide pratique

Depuis le 1er janvier 2024, une nouvelle réglementation a vu le jour, rendant obligatoire le tri à la source et la valorisation des biodéchets. Pelures de fruits, restes de légumes, coquilles d’œufs, marc de café, et bien d’autres déchets organiques putrescibles entrent dans cette catégorie. Muriel Bruschet, de l’Agence de la transition écologique (Ademe) souligne l’importance de cette mesure pour les collectivités territoriales, leur imposant de fournir des solutions de tri et de valorisation adaptées aux particuliers. 

Dans ce contexte, il est devenu essentiel de bien comprendre et de maîtriser les bonnes pratiques du compostage domestique

1. Comprendre le compostage :


Compostage domestique guide pratique

Le compostage est un processus biologique de décomposition des matières organiques par des micro-organismes, transformant nos déchets de cuisine et de jardin en un amendement riche pour le sol. C’est une pratique écologique permettant de réduire les déchets ménagers tout en nourrissant la terre.


2. Types de composteurs :

  • Composteurs de jardin : grands et aérés, idéaux pour les maisons avec jardin.

  • Lombricomposteurs : utilisant des vers pour accélérer la décomposition, parfaits pour les appartements.

  • Composteurs Bokashi : fermentent les déchets grâce à des micro-organismes efficaces, adaptés aux petits espaces.


3. Sélectionner les bons matériaux :

Un bon compost nécessite un équilibre entre les matières "vertes" (riches en azote, comme les épluchures de légumes) et les matières "brunes" (riches en carbone, comme les feuilles sèches). Évitez d’y mettre des viandes, des poissons ou des produits laitiers, qui attirent les nuisibles.


4. Le processus de compostage :

Tournez régulièrement votre compost pour l’aérer et accélérer la décomposition. Veillez à maintenir l’humidité nécessaire sans trop arroser, pour éviter la putréfaction.


Compostage domestique guide pratique

5. Reconnaître un bon compost :

Un compost mûr a une odeur terreuse agréable et une texture homogène et friable. Il doit être dépourvu de débris non décomposés et ne pas dégager de mauvaises odeurs.


6. Utilisation du compost :

Le compost peut être utilisé comme amendement pour enrichir la terre de votre jardin, vos plantes en pot, ou comme paillage, pour protéger vos plantations.


7. Conformité avec la législation :

Il est important de choisir un système de compostage qui soit conforme aux directives locales. Certaines communes peuvent fournir des composteurs ou offrir des services de collecte de biodéchets. Informez-vous auprès de votre mairie pour connaître les options disponibles et les normes à respecter.


8. Sensibilisation et éducation :

Participer à des ateliers de compostage, lire des guides pratiques, ou même rejoindre des groupes communautaires peut être une excellente manière de s’initier au compostage et de partager des astuces.


Compostage domestique guide pratique

Avec l’obligation de tri à la source des biodéchets, le compostage domestique devient un acteur clé de notre gestion des déchets.

Choisir le bon composteur et adopter les bonnes pratiques ne sont pas seulement des gestes écologiques, mais aussi des actes citoyens qui contribuent à la santé de notre planète.

bottom of page